ʻAta

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Géolocalisation sur la carte : Tonga

ʻAta est une petite île volcanique à l’extrême sud des Tonga. Isolée et difficile d’accès, elle a abrité une petite population avant d’être évacuée en 1862 à la suite d’un raid de marchands d’esclaves.

D’après des fouilles entreprises en 1977 puis 2001, ʻAta a été peuplée pour la première fois vers 2200–1800 av. J.C. Cela est prouvé par la présence de poteries lapita. L’archéologue William Dickinson a montré que ces poteries étaient fabriquées sur place. D’après Burley et al., ʻAta exportait des herminettes en basalte vers les autres îles des Tonga, participant ainsi à un vaste réseau d’échanges inter-îles.

ʻAta fut nommée Pylstaart Eylant (île des oiseaux tropicaux) par le navigateur Abel Tasman qui l’aborda le  ; en 1781, Maurelle la nomma La Sola

New York City Football Club Away Jerseys

New York City Football Club Away Jerseys

BUY NOW

$266.58
$31.99

.

La tradition orale recueillie par l’anthropologue Edward W. Gifford en 1920-21 lui permit d’établir que la population enlevée en 1862 s’était installée sur l’île à la fin du XVIIIe siècle. Les habitants racontent que leur communauté fut fondée par le chef Motuapuaka, parti se réfugier à ʻAta après avoir enlevé Tapuosi, une fille du Tuʻi Tonga. Cependant, Motupuaka et les siens durent éliminer d’autres indigènes déjà présents sur l’île, ce qui corrobore la thèse d’un peuplement originel beaucoup plus ancien.

La population habitait un seul village sur l’île, Kolomaile. Ce village était divisé en trois sections (Hihifo [ouest], Auloto et Pea).

En 1836, un navire de passage nota que la population avait gardé sa religion traditionnelle. En 1863, les habitants étaient devenus chrétiens (protestants méthodistes) et une école avait été construite.

Outre les habitants polynésiens locaux, la population était ouverte aux étrangers. En effet, l’île étant isolée, elle a pu servir de point de repère aux marins qui s’y arrêtaient pour s’approvisionner et quelques-uns d’entre eux ont pu s’installer définitivement sur l’île

United States Away ACOSTA 14 Jerseys

United States Away ACOSTA 14 Jerseys

BUY NOW

$266.58
$31.99

.

En 1862, les habitants furent victimes d’un trafiquant d’esclaves : le capitaine britannique Thomas James Mac Grath, à bord du Grecian, enleva 144 habitants de l’île pour les vendre comme esclaves au Pérou. Mc Grath vendit les Tongiens au navire General Prim rencontré sur sa route. Le 19 juillet 1863, le General Prim arriva à Callao (Pérou). Le gouvernement péruvien ayant aboli le trafic d’esclaves polynésiens, les Tongiens ne furent pas vendus mais purent repartir après plusieurs mois d’attente. Cependant, les capitaines qui devaient les ramener chez eux les abandonnèrent en chemin.

À la suite de cet épisode, le roi Taufa‘ahau Tupou I organisa l’évacuation de la population restante sur l’île de ʻEua. À l’époque, la population était selon Gifford d’environ 200 personnes, dont une centaine d’enfants.

Aujourd’hui, l’île est inhabitée.